Dauphins à nez blanc

En collaboration avec Nicole Vollmer,  Smithsonian – VollmerN@si.edu

Famille: Delphinidae

EspèceLagenorhynchus albirostris

Taille: Jusqu'à 3,1 mètres pour les mâles, et 3,0 mètres pour les femelles (1-2)

Poids: De 180 à 360 kilogrammes (2)

Espèrance de vie: L'âge maximum estimé est inconnu pour les mâles, et de 34 ans pour les femelles (2) 

Atlantic white-beaked dolphinDauphin à nez blanc de l'Atlantique

Description et Taxonomie: Les dauphins à nez blanc sont des baleines à dents ou Odontocètes. Ils ont un corps très robuste avec une nageoire dorsale proéminante et un petit rostre à la pigmentation blanche. Les larges zones de couleur foncée sur la face dorsale des dauphins sont interrompues par des "flamboiements" de blanc et gris clair. Ces dauphins, comme la plupart des Odontocètes, ont des rangées de dents coniques pointues le long de leurs mâchoires, qu'ils utilisent pour capturer leurs proies. Ils sont une des six espèces du genre Lagenorhynchus. Cependant, certaines données basées sur de la génétique suggèrent que les six membres de ce genre ne sont pas de proches parents et devraient être séparés en multiples genera (ex: 3,4). De plus, grâce à la morphologie crâniale, il y aurait des preuves de l'existence de deux morphotypes différents; le premier se trouvant à l'est et le second à l'ouest de l'Atlantique Nord (5). 

 Au niveau de la population, il n'y a aucune évidence qui supporterait l'idée que le golfe du Saint-Laurent abrite une population génétiquement distincte. Actuellement, des études à échelles moléculaires et morphologiques sont en cours pour déterminer les structures de population de l'espèce en Nord Atlantique (6-8). 

Distribution: Le dauphin à nez blanc est présent dans les eaux tempérées froides et sub-polaires en Nord Atlantique et est généralement considéré comme ayant une distribution plus nordique que le dauphin à flancs blancs (Lagenorhynchus acutus). Les dauphins à nez blanc sont présents le long des plaques continentales et plus précisement dans des eaux de moins de 200 mètres de profondeur. Dans l'est de l'Atlantique, leur distribution s'étend de la France au nord de la Mer de Barents, en Atlantique Nord jusqu'en Islande, au sud du Groenland, au centre du détroit de Davis, et en  Atlantique Sud-Ouest jusqu'à Cape Cod, Massachusetts (9). Dans le golfe du Saint-Laurent, ces dauphins sont plus souvent vus à partir de juillet et jusqu'à mi-septembre. Ils sont typiquement moins souvent observés que les dauphins à flancs blancs, et sur ces dix dernières années, on les voit de plus en plus rarement (*). 

Cycle de vie: Les femelles atteignent leur maturité sexuelle entre 8 et 16 ans d'âge lorsqu'elles ont atteint 2,4 mètres de longueur, tandis que chez les mâles, la maturité sexuelle est aux alentours de 11-13 ans pour une taille de 2,7 mètres (1, 2, 10). La gestation a une durée estimée à 11 mois et la mise bas a lieu durant les mois d'été. Le dauphin à nez blanc n'est pas une espèce très étudiée et il y a encore beaucoup de choses que l'on ne connaît pas sur son cycle de vie. 

Préférences alimentaires: Ils sont connus pour se nourrir d'une variété de bancs de poissons (hareng, capelan, morue, aiglefin et merlan), de céphalopodes (sèche et pieuvre) et crustacés benthiques (2, 10). Les différences de régime alimentaire avec le dauphin à flancs blancs sont attribuées à la répartition géographique des deux espèces et à la présence et l'abondance locales des proies. 

Comportement: Les dauphins à nez blanc sont une espèce très sociable qui vit et voyage en petits groupes de moins de 10 individus, mais a également été observée en groupe de plus de 100 individus (10). Le long de la côte Nord du golfe du Saint-Laurent, ce sont des groupes de 10-35 animaux qui ont été le plus souvent vus (11). Ils effectuent fréquemment des acrobaties comme les sauts ou le surf des vagues, et sont aussi observés proches des rorquals à bosse et commun quand ces derniers se nourrissent, ou encore avec d'autres espèces de dauphins (10). Etant des Odontocètes, ces dauphins ont la capacité d'utiliser le système d'écholocation pour trouver leurs proies dans les eaux troubles et profondes. Le dauphin émet des clics produits dans ses sinus qu'il ré-oriente dans l'eau par l'intermédiaire du melon à l'avant de la tête où les ondes/vibrations se répercutent sur les objets et permettent au dauphin de visualiser acoustiquement quels types de proies sont présents. Contrairement aux dauphins à flancs blancs, ces animaux ne s'échouent pas en masse mais plutôt en solitaire ou en petits groupes (10). 

Conservation: Selon l'Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN), le dauphin à nez blanc est considéré comme "Préoccupation mineure" (9). Cependant, cette espèce est accidentellement tuée du fait de ses interactions avec les filets de pêche. De plus, les chasses opportunistes se déroulent dans les régions recluses du Labrador et le long de la côte sud-ouest du Groenland, et plusieurs cas de mortalité ont été causés par l'emprisonnement dans les glaces le long des côtes de Terre-Neuve (2, 12, 13). 

Références:

(1) Perrin WF, Reilly SB. 1984. Reproductive parameters of dolphins and small whales of the Family Delphinidae. Rep Int Whal Commn Special Issue 6: 97-133.

 

(2) Kinze CC. 2009. "White-beaked dolphin, Lagenorhynchus albirostris.Encyclopedia of Marine Mammals. 2nd Ed. Perrin WF, Würsig B, Thewissen JGM, eds. Academic Press, Boston: 1255-1258.

 

(3) LeDuc RG, Perrin WF, Dizon AE. 1999. Phylogenetic relationships among the delphinid cetaceans based on full cytochrome b sequences. Mar Mamm Sci 15: 619-648.

 

(4) McGowen MR. 2011. Toward the resolution of an explosive radiation - a multilocus phylogeny of oceanic dolphins (Delphinidae). Mol Phylogenet Evol 60: 345-357.

 

(5) Mikkelsen AMH, Lund A. 1994. Intraspecific variation in the dolphins Lagenorhynchus albirostris and L. acutus (Mammalia: Cetacea) in metrical and non-metrical skull characters, with remarks on occurrence. J Zool Lond 234: 289-299.

 

(6) Vollmer NL, Gonzalez V, Lesage V, Potter C, Rosel P, Wenzel F. 2015. Detection of fine-scale population structure of the Atlantic white-sided dolphin (Lagenorhynchus acutus) in the western North Atlantic using RAD-seq data. 21st Biennial Conference on the Biology of Marine Mammals, San Francisco, CA.

 

(7) Banguera-Hinestroza E, Evans PGH, Mirimin L, Reid RJ, Mikkelsen B, Couperus AS, Deaville R, Rogan E, Hoelzel AR. 2014. Phylogeography and population dynamics of the white-sided dolphin (Lagenorhynchus acutus) in the North Atlantic. Conserv Genet 15: 789-802.

 

(8) Fernández R, Schubert M, Vargas-Velázquez AM, Brownlow A, Víkingsson GA, Siebert U, Jensen LF, Øien N, Wall D, Rogan E, Mikkelsen B, Dabin W, Alfarhan AH, Alquraishi SA, Al-Rasheid KA, Guillot G, Orlando L. 2016. A genomewide catalogue of single nucleotide polymorphisms in white-beaked and Atlantic white-sided dolphins. Mol Ecol Resour 16: 266-276.

 

(9) Hammond PS, Bearzi G, Bjørge A, Forney K, Karczmarski L, Kasuya T, Perrin WF, Scott MD, Wang JY, Wells RS & Wilson B. 2008. Lagenorhynchus albirostris. The IUCN Red List of Threatened Species 2012: e.T11142A17875454. http://dx.doi.org/10.2305/IUCN.UK.2012.RLTS. T11142A17875454.en. Downloaded on 29 February 2016.

 

(10) Reeves RR, Smeenk C, Kinze CC, Brownell RR Jr, Lien J. 1998. "White-beaked dolphin Lagenorhynchus albirostris Gray, 1846." Handbook of Marine Mammals. Vol 6. Ridgway S, Harrison R, eds. Academic Press, San Diego: 1-30.

 

(11) Sears R, Williamson JM. 1982. Distribution and relative abundance of marine mammals along the Quebec lower north shore and its principal river estuaries (Mingan Island to the Strait of Belle Isle) July to October 1982. Report for Hydro-Québec, Vice Présidence Environment. Mingan Island Cetacean Study, East Falmouth, MA, USA and Sept-Iles, Québec, Canada.

 

(12) Waring GT, Josephson E, Fairfield-Walsh CP, Maze-Foley K, editors. 2007. US Atlantic and Gulf of Mexico marine mammal stock assessments – 2007. NOAA Tech Memo NMFS NE 205; 415 pp.

 

(13) Lien J, Nelson D, Hai DJ. 2001. Status of the white-beaked dolphin, Lagenorhynchus albirostris, in Canada. Can Fld Nat 115: 118-126.

 

(*) Données non publiées