Saison 2014, suite et fin

Les premiers rorquals à bosse sont arrivés un peu avant la mi-juillet avec X-Mas-H493 et Ébène-H042, deux femelles connues depuis longtemps elles-aussi. Une première balise a ainsi pu être posée sur X-Mas.

 

  X-Mas H493

 

Puis d'autres rorquals communs sont venus rejoindre Milady-F299. D'abord Perroquet-F045, puis Topper-F028, deux mâles connus de longue date, ainsi que Curly-F002, une belle grosse femelle connue depuis 1982. Ces animaux sont vraiment fidèle à leur site d'alimentation. On les revoit souvent dans les même secteurs du détroit de Jacques Cartier, le long de la Côte-Nord, au large de Magpie ou de Rivière-au-Tonnerre. En tout, une douzaine de rorquals communs étaient observés fin juillet / début août ainsi que quelques rorquals à bosse, Tingley-H277 et Darkstar-H140 notamment. Des milliers de marsouins communs étaient aussi observés au large et dans les îles de l'archipel de Mingan. La saison pouvait enfin débuter…

 


Perroquet F045                                                      Topper F028

 

Le mois d'août a continué avec la présence de nombreux fous de Bassan, de marsouins communs et de petits rorquals qui semblaient se déplacer vers le large jour après jour. Après un séjour dans l'estuaire maritime, Aramis-H689 était aperçu avec X-Mas. Ces animaux se trouvaient dans les limites des eaux de l'archipel de Mingan, ce qui est rare pour des rorquals à bosse adultes. Tingley et Darkstar étaient aussi présentes dans le secteur. Au même moment, Splish-H002 et Quill-H168 étaient vues en Gaspésie par notre collaborateur René Roy et quelques jours plus-tard, c'était au tour de Calypso-H573 de les rejoindre, accompagnée d'un baleineau.

 


Tingley H277 au large de l'île Nue, archipel de Mingan

 

Toujours en août, Nous avons assisté au retour d'un vieux compagnon qui avait déserté le secteur de Mingan-Anticosti depuis 2010; Siam-H007. D'autres rorquals à bosse ont commencé à apparaître tranquillement, tel que Tic Tac Toe-H509, Irisept-H492 et H753, baptisé par la suite Bad Chemistry. Tout comme dans les années 80, les animaux, toutes espèces confondues, ont passé beaucoup de temps le long de la Côte-Nord cette saison, alors que les observations étaient plutôt rares le long d'Anticosti. Même pour les marsouins communs. Barbillon-H405 était vu avec sa grand-mère, Pseudo-H008. Mais toujours pas de nouvelles de Fleuret-H009, la mère du premier et la fille de la seconde.
Plusieurs rorquals communs se trouvaient encore dans le secteur de Magpie/Rivière-au-Tonnerre, dont Perroquet, Stratum-F102 et Curly.

 


Rorquals communs au large de Rivière-au-Tonnerre

 

Trauma-B349, un rorqual bleu mâle, a fait son apparition et s'est joint aux autres espèces, dans le même secteur que nous l'avions vu en 2012. Ce sera malheureusement le seul rorqual bleu que nous verrons à Mingan cette année. Nous l'avons d'ailleurs revu par la suite, au sud de Havre-Saint-Pierre, en plein milieu du détroit.

 


Trauma B349, reconnaissable à la dépression de son dos

 

Le mois d'août s'est terminé à Mingan avec l'arrivée massive des dauphins à flancs blanc de l'Atlantique… par centaines… avec beaucoup de jeunes dans les groupes… et toujours un peu plus de baleines. Le tout couronné par de splendides aurores boréales. Mentionnons d'ailleurs la venue au sein de notre équipe de Nicole Vollmer, du National Oceanographic and Atmospheric Administration (NOAA) et de la Smithsonian Institution, aux Etats-Unis, qui effectue son projet de post-doctorat avec nous, sur les dauphins (http://www.rorqual.com/news.php?art=222&archive=0&lang=fr).
De l'autre côté du Golfe, sur la rive sud, en Gaspésie, une autre saison commençait. Celle de la pose de balise satellite sur les rorquals bleus.

 



Dauphins à flancs blanc de l'Atlantique
Lagenorynchus acutus

 

Au début septembre, le nombre de rorquals à bosse a un peu augmenté. Spines-H151 était présent, tout comme BBR-H626 de retour à Mingan depuis 2005 lorsqu'il n'était encore qu'un baleineau, X-Mas, Aramis, Barbillon, Tingley et un nouvel individu, de petite taille, observé en juin dans l'estuaire maritime en compagnie d'Aramis. En ce qui concerne les rorquals communs, leur nombre a augmenté beaucoup plus rapidement; des mâles comme Stratum, F371, F348, F037, F320 et F150, des femelles telle que F181, F253, F491 et F344, ainsi que plusieurs animaux connus mais pas encore biopsiés, tel que F540, F336, F189 et F241, pour ne nommer que ceux-là.

Une belle surprise nous attendait le 1er septembre lorsque qu'une baleine franche nous est apparue. Il s'agit là d'une observation plutôt rare pour nous mais très excitante. Les photos prises ont permis à Moïra Brown, du New England Aquarium, de l'identifier et de confirmer qu'il s'agissait d'un mâle connu depuis les années 80, portant le #1162. C'était sa première apparition officielle dans le Golfe du Saint-Laurent. Il a été revu dans le même secteur, soit au sud de Havre-Saint-Pierre, les 5 et 7 septembre. Rappelons qu'il s'agit d'une espèce considérée en voie de disparition.
Sois le bienvenu ami! Et reste aussi longtemps que tu le souhaites.

 

Baleine franche de l'Atlantique Nord
Eubalaena glacialis

 

La plus belle journée de la saison s'est déroulée le 13 septembre, avec plus de 40 rorquals communs, 12 rorquals à bosse et plus de mille dauphins. Malheureusement pour nous, les jours raccourcisaisent et se refroidissaient, ce qui voulait dire qu'il ne nous restait plus beaucoup de sorties en mer.


Groupe de rorquals à bosse
Megaptera novaeangliae

 

Depuis cette journée, le mauvais temps a fait son apparition. Beaucoup de pluie, de la brume et lorsqu'il faisait beau, des vents forts se mettaient de la partie. Il faut être patient…
Une de nos collègue, Katy Gavrilchuk, a embarqué à Rimouski sur le Roter Sand pour l'exposition Symposium nomade en Mer, qui se déroulait du 9 au 20 septembre, avec 5 escales prévues dans le Golfe et l'estuaire maritime du Saint-Laurent (http://www.m-expertisemarine.com/projets/symposium-nomade-des-oceans/). Le projet a rassemblé 18 participants dont des chercheurs spécialisés sur les cétacés du Saint-Laurent, des représentants d'organismes dédiés à la conservation des mammifères marins et de leur environnement, et des étudiants en écologie marine. Parmi eux, Sonia Giroux du Réseau d'observation de mammifères marins (ROMM), Lyne Morissette de M - Expertise Marine, Josiane Cabana du Réseau Québécois d'Urgences pour les Mammifères Marins et notre Katy.
Notre équipe de Gaspé (Richard, David, Rachel et Alex) ont embarqué sur le Sedna IV le 8 septembre pour effectuer des transects sur la marge sud du chenal laurentien. Quelques petits rorquals, un rorquals à bosse et des dauphins à flancs blanc ont été observés, mais aucun rorquals bleus, leur principale "cible".
Finalement, une dernière journée en mer nous était permise le 26 septembre. Nous avons constaté qu'il y avait toujours de nombreux animaux dans le détroit. Une vingtaine de rorquals communs, une dizaine de rorquals à bosse, beaucoup de marsouins et de petits rorquals. Mais pas de dauphin, bien que ceux-ci étaient très présents lors des sorties précédentes.

 

Parmi les rorquals à bosse se trouvaient Whip, Tingley, Spines, Aramis, X-Mas, Barbillon, Leprechaun-H379 et St. Laurent-H152. Ce dernier venait juste d'être vu au large de Gaspé. Puis nous avons à notre tour reçu la visite du Sedna IV et de l'équipe de Jean Lemire. Les membres de l'équipe étaient très contents de pouvoir visiter ce magnifique bateau.
Ceci mettait un terme à cette 36ème saison. Pendant les préparatifs de fermeture et alors que les embarcations étaient remisées, nous avons eu une magnifique semaine, ensoleillée, sans vent.
Cruel n'est-ce pas!
Un gros merci à tous nos collaborateurs et partenaires, à tous ceux qui nous envoient des photos de rorquals à bosse, de rorquals communs ou de rorquals bleus. Merci aux visiteurs d'être venu nous rencontrer au centre, de nous avoir accompagné en mer.
Un super gros MERCI à nos membres d'équipe, bénévoles, stagiaires sans qui rien ne serait possible.
A la prochaine saison…